Les chercheurs réguliers

  • Ginette Aubin
    Ginette Aubin
    Ergothérapie
  • Maude Benoit
    Maude Benoit
    Science politique
  • Valérie Bourgeois-Guérin
    Valérie Bourgeois-Guérin
    Psychologie
  • Shari Brotman
    Shari Brotman
    Travail social
  • Hélène Carbonneau
    Hélène Carbonneau
    Loisir, culture et tourisme
  • Yves Carrière
    Yves Carrière
    Démographie
  • Mélanie Couture
    Mélanie Couture
    Psychologie
  • Line Grenier
    Line Grenier
    Communication
  • Shannon Hebblethwaite
    Shannon Hebblethwaite
    Sciences humaines appliquées
  • Sophie Laforest
    Sophie Laforest
    Kinésiologie
  • Annette Leibing
    Annette Leibing
    Anthropologie
  • Patrik Marier
    Patrik Marier
    Sciences politiques
  • Kirstie McAllum
    Kirstie McAllum
    Communication
  • Kareen Nour
    Kareen Nour
    Santé publique
  • Émilie Raymond
    Émilie Raymond
    Travail social
  • Kim Sawchuk
    Kim Sawchuk
    Communication
  • Anne-Marie Séguin
    Anne-Marie Séguin
    Géographie
  • Tamara Sussman
    Tamara Sussman
    Travail social
  • Pierre-Yves Therriault
    Pierre-Yves Therriault
    Ergothérapie
  • Isabelle Van Pevenage
    Isabelle Van Pevenage
    Sociologie
  • Isabelle Wallach
    Isabelle Wallach
    Sexologie
  • Laurel Young
    Laurel Young
    Creative Arts Therapies
Ginette Aubin
Ergothérapie

Université du Québec à Trois-Rivières

Ginette Aubin est ergothérapeute et professeur au département d’ergothérapie à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Son expérience comme ergothérapeute clinicienne pendant de nombreuses années auprès des personnes ayant des troubles mentaux graves l’a mené porter un intérêt particulier à la signification des activités, et à deux facteurs influençant la participation dans la communauté, soit la cognition et la motivation occupationnelle. Ses projets actuels portent sur l’intégration dans la communauté des aînés ayant une problématique de santé mentale ainsi que sur le processus de remotivation, une intervention qui vise l’engagement dans les activités significatives. Plus spécifiquement, ses projets actuels visent l’intégration dans la communauté des aînés ayant des difficultés psychosociales et vivant de l’isolement tant dans les régions urbaines que dans les régions « rurales ».

Maude Benoit
Science politique

Université du Québec à Montréal

Maude Benoit est professeure au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Ses travaux portent sur l’évolution du rôle de l’État et les réformes de l’action publique dans différents secteurs, en particulier les politiques agroenvironnementales et les politiques de maintien à domicile des personnes âgées. L’analyse comparée qualitative se situe au cœur de ses recherches et ses terrains d’enquête privilégiés sont le Québec et la France. Elle détient un baccalauréat en études politiques appliquées de l’Université de Sherbrooke, une maîtrise en science politique de l’Université Laval et un doctorat en science politique en cotutelle de thèse de l’Université de Montpellier (France) et de l’Université Laval (Québec).

Mots clé : Politiques et administrations publiques; Reconfiguration de l’État; Politiques de la vieillesse; Politiques agroenvironnementales; Analyse comparée.

 

Consulter sa page personnelle 

Contacter Maude Benoit

Valérie Bourgeois-Guérin
Psychologie

Université du Québec à Montréal

Valérie Bourgeois-Guérin a complété un doctorat en psychologie (Ph. D. Psychologie clinique et recherche). Elle est professeure au département de psychologie de l’Université du Québec à Montréal. Dre Bourgeois-Guérin travaille comme psychologue clinicienne auprès de la clientèle aînée, des personnes endeuillées et des personnes en fin de vie. Ses intérêts de recherche portent sur le vieillissement, l’accompagnement des personnes endeuillées, des personnes en fin de vie et de leurs proches, la recherche qualitative et la psychologie humaniste.

Mots clé : vieillissement, deuil, fin de vie, psychologie, exclusion

 

Consulter sa page personnelle 

Contacter Valérie Bourgeois-Guérin

 

Shari Brotman
Travail social

Université McGill

Shari Brotman est titulaire d’un doctorat en Travail social de l’Université de Toronto. Elle est professeure agrégée à l’École de service social de l’Université McGill depuis 2001. Ses travaux de recherche portent sur les questions d’accessibilité et d’équité dans la conception et la prestation des services de santé et des services sociaux offerts aux communautés culturelles. Son approche intersectorielle est axée sur le genre, les relations raciales, la culture, la sexualité, la perte d’autonomie et le vieillissement.

Mots clé : intersectionalité, communautés culturelles, sexualité, prestation de soins, méthodes qualitatives

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Shari Brotman

Hélène Carbonneau
Loisir, culture et tourisme

Université du Québec à Trois-Rivières

Hélène Carbonneau est professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières au département de loisir, culture et tourisme. Elle a obtenu un baccalauréat en récréologie, une maîtrise en gérontologie et un doctorat en gérontologie. À titre de chercheure, elle concentre ses travaux autour du rôle du loisir pour la santé mentale et physique des individus âgés ainsi qu’au soutien aux aidants. Elle s’intéresse plus particulièrement à la valorisation des potentiels des individus comme facteur de développement personnel et d’adaptation suite à un problème de santé ou à une perte d’autonomie.

Mots clé : loisir, participation sociale, psychologie positive, recherche participative, méthodes mixtes

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Hélène Carbonneau

Yves Carrière
Démographie

Université de Montréal

Yves Carrière est professeur agrégé au département de démographie de l’Université de Montréal depuis Juin 2013. Il est titulaire d’un baccalauréat en économie, d’une maîtrise et d’un doctorat en démographie. Au cours des 20 dernières années, il a occupé des postes de recherche et d’enseignement dans le milieu universitaire (Université Simon Fraser) et dans les ministères fédéraux (Statistique Canada, Emploi et Développement social Canada, et Santé Canada). Au ministère de l’Emploi et du Développement social du Canada (2005-2012), il était particulièrement impliqué sur les dossiers liés aux travailleurs âgés, à la retraite et au système de revenu de retraite canadien. Au cours des quatre dernières années, il a développé un programme de recherche sur l’espérance de vie en emploi et à la retraite et a publié des articles sur la tendance à retarder la retraite.

Mots clé : vieillissement démographique, travailleurs âgés, retraite, perte d’autonomie, réseaux d’aide

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Yves Carrière

Mélanie Couture
Psychologie

CAU en gérontologie sociale du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Mélanie Couture est chercheuse d’établissement au CAU en gérontologie sociale du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et professeure associée au département de psychologie de l’Université de Sherbrooke. Ses intérêts de recherche sont reliés au processus d’adaptation aux maladies chroniques liées au vieillissement, à la maltraitance envers les personnes aînées ainsi que l’amélioration du partenariat entre les personnes aînées, leur famille et les professionnels de la santé. Coordonnatrice de l’unité d’évaluation de technologies et des modes d’intervention (ETMI) du CAU en gérontologie sociale du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, son rôle consiste, avec le soutien de la bibliothécaire et un assistant de recherche, à identifier les technologies ou les modes d’interventions les plus efficaces pour répondre aux besoins identifiés par la clientèle et les employés du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal.

Intérêts de recherche :

  • Processus d’adaptation aux maladies chroniques liées au vieillissement
  • Maltraitance envers les personnes aînées
  • Partenariat personnes aînées – proches aidants – professionnels de la santé
  • Développement et évaluation de programmes et d’outils cliniques

Mots clé : études évaluatives, gériatrie-gérontologie, approche collaborative, méthodologie mixte, psychologie de la santé

 

Contacter Mélanie Couture

Line Grenier
Communication

Université de Montréal

Line Grenier est professeure agrégée au Département de communication de l’Université de Montréal. Co-directrice du laboratoire Culture populaire, connaissance, critique (CPCC), elle enseigne dans les domaines des théories de la communication médiatique, de la culture populaire, de la mémoire et des médias. Chercheure en études des musiques populaires, ses travaux sur l’histoire et les politiques de la chanson, des industries musicales locales, des politiques culturelles et de radio-télédiffusion liées à la musique vocale de langue française ainsi qu’au phénomène Céline Dion et aux figures de la renommée et de la célébrité qu’elle incarne, ont été publiés dans des revues comme Popular Music, Cultural Studies, Recherches féministes, Ethnomusicology, Recherches sociographiques et Musicultures. Plus récemment, elle s’est intéressée aux enjeux économiques, culturels et politiques de la musique « live », plus particulièrement aux petites salles de spectacles à Montréal, ainsi qu’aux régimes de circulation de la musique. Depuis quelques années, elle poursuit des recherches sur les intersections de la musique et du vieillissement dans le cadre du partenariat international de recherche ACT (Ageing, Communication, Technology) dont elle est coordonne le volet « médiations critiques/cultures du vieillissement ». Ses projets en cours impliquent notamment une ethnographie collaborative multi-sites de « Étoile des aînés », un concours de chant pour personnes âgées; une analyse des normativités constitutives des discours et des politiques publiques sur le « vieillissement actif » ou le « vieillissement réussi »; la participation à et l’étude d’ateliers de musique numérique avec des personnes âgées à la Atwater Library de Montréal; et une recherche exploratoire des articulations vieillissement, technologie et sourditude dans et à travers la réalisation de vidéos constituées d’extraits d’entrevues en langue des signes avec des personnes sourdes.

Mots clé : musique, vieillissement, mémoire, discours public, normativités

 

Accéder à sa page personnelle

Contacter Line Grenier

Shannon Hebblethwaite
Sciences humaines appliquées

Université Concordia

Shannon Hebblethwaite est professeure au département de sciences humaines appliquées de l’Université de Concordia. Elle a complété un premier et un deuxième cycle en études sur les loisirs et la récréation. Elle détient un doctorat en relations familiales et nutrition de l’Université de Guelph. Elle s’intéresse aux loisirs familiaux intergénérationnels, l’implication des familles dans les activités récréatives thérapeutiques, à l’impact des activités récréatives sur la santé et le bien-être des personnes âgées, à l’influence des activités récréatives communautaires sur les survivants de maladies du cœur. Elle est également captivée par l’amélioration des habiletés de recherche et d’évaluation des thérapeutes professionnels de la récréation et par l’intégration communautaire des individus qui éprouvent des problèmes de santé mentale.

Mots clé : loisirs familiaux, relations intergénérationnelles, grands-parents, loisirs, recherche action participative

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Shannon Hebblethwaite

Sophie Laforest
Kinésiologie

Université de Montréal

Sophie Laforest est professeure titulaire au département de kinésiologie de l’Université de Montréal. Elle cumule un baccalauréat en éducation physique, un certificat en gérontologie, une maîtrise en réadaptation et un doctorat en épidémiologie. À son actif, elle a mené plusieurs recherches subventionnées, a publié plusieurs articles dans des revues avec comité de lecture, dont plus d’une vingtaine de renommées internationale. Elle a également supervisé plus d’une quarantaine d’étudiants de deuxième et troisième cycle en kinésiologie, santé publique et réadaptation.

Mots clé : promotion santé, vieillissement actif, recherche évaluative, développement programmes

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Sophie Laforest

Annette Leibing
Anthropologie

Université de Montréal

Annette Leibing détient un doctorat en anthropologie de l’Université de Hambourg et d’un postdoctorat en anthropologie médicale de l’Université McGill. Professeure titulaire à la Faculté des sciences infirmières de l’Université de Montréal, elle collabore également à d’autres groupes de recherche : le MéOS (Médicament : Objet Social), le laboratoire PACTE (Unité française de recherche d’analyse de l’action publique, de l’action politique et des sciences de gouvernement ainsi que de sociologie politique), et deux groupes de recherche au Brésil. Ses intérêts de recherche sont liés aux problèmes psychiatriques et de santé mentale en particulier ceux associés au vieillissement notamment les démences, les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Elle s’intéresse également aux problématiques en lien avec la médication et les nouvelles biotechnologies.

Mots clé : anthropologie médicale, gérontologie critique, démence, médicaments, Brésil, biotechnologies

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Annette Leibing

Patrik Marier
Sciences politiques

Université Concordia

Patrik Marier est le directeur scientifique du CREGÉS et professeur titulaire au département de sciences politiques de l’Université Concordia à Montréal. Il détient un baccalauréat en sciences économiques du Collège Universitaire Glendon à Toronto, une maîtrise en sciences politiques de l’Université McMaster à Hamilton, et un un doctorat en sciences politiques de l’Université de Pittsburgh aux États-Unis. Il est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en analyse comparée de politiques publiques. Ses activités de recherche, ses voyages de perfectionnement et ses nombreuses publications scientifiques l’ont amené à développer un réseau international axé sur la gérontologie sociale.

Mots clé : politiques publiques, administration publique, gérontologie sociale, retraite, politiques sociales

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Patrik Marier

Kirstie McAllum
Communication

Université de Montréal

Kirstie McAllum est professeure adjointe au Département de communication de l’Université de Montréal. Ses intérêts de recherche visent à mieux comprendre comment les travailleurs non standards, qui ne développent pas d’interactions régulières entre eux, en viennent à construire des sens distincts de leur travail. Elle s’intéresse, en particulier, aux identités organisationnelles et professionnelles de personnes occupant des espaces hybrides public-privé, tels que les services de soins à domicile. Un de ses projets en cours examine la manière dont les personnes impliquées dans le réseau de soin à domicile tels la personne soignée, sa famille, d’autres professionnels de la santé et leur employeur valorisent dans leurs interactions quotidiennes le rôle des aides-soignantes.

Mots clés : communication; identités professionnelle et organisationnelle ; aides-soignantes ; travail non standard ; recherche qualitative.

Consulter sa page personnelle ¸

Contacter Kirstie McAllum

Kareen Nour
Santé publique

Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie

Titulaire d’un doctorat en Santé publique de l’Université de Montréal, Mme Kareen Nour est chercheure à la Direction de santé publique de la Montérégie et professeure agrégée de clinique au département de médecine sociale et préventive, École de santé publique de l’Université de Montréal. Au cours des années, elle a développé une expertise particulière en recherche évaluative et en évaluation de programmes et de services de première ligne pour toutes les populations, en particulier pour les personnes âgées. Mariant les approches qualitatives et quantitatives dans ses devis évaluatifs, elle a obtenu différentes subventions de recherche à titre de chercheure principale ou co-chercheure. Elle supervise également des stagiaires de l’université pour des stages, des projets de maîtrise ou de doctorat.

Mots clé : évaluation de programme, services de première ligne, approche participative, méthodologie mixte

 

Contacter Kareen Nour

Émilie Raymond
Travail social

Université Laval

Émilie Raymond est professeure à l’École de service social de l’Université Laval, où elle enseigne dans les champs de l’organisation communautaire et de l’action sociale. Elle est aussi chercheure régulière au Centre interdisciplinaire de recherche en réadaptation et intégration sociale (CIRRIS). Elle détient un baccalauréat et une maîtrise en service social de l’Université Laval, une deuxième maîtrise en anthropologie de l’Universidad de Chile, ainsi qu’un  doctorat en service social de l’Université McGill. Dre Émile Raymond s’intéresse à la participation sociale et citoyenne, et explore à ce sujet l’intersection des discours des politiques sociales et des expériences des acteurs sociaux. Sur le plan méthodologique, elle privilégie des approches de recherche participatives et émancipatoires. Ses récents travaux l’ont amenée à comparer les politiques du vieillissement et les pratiques de participation sociale d’aînés ayant des incapacités. Après avoir accompagné un groupe d’aînés ayant des incapacités dans un projet de création collective d’un photoroman rendant compte de leurs histoires de participation à la société, Dre Émilie Raymond collabore maintenant avec des milieux communautaires et associatifs désireux de devenir plus inclusifs à l’égard des personnes en situation de handicap.

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Émilie Raymond

 

Kim Sawchuk
Communication

Université Concordia

Mme Kim Sawchuk détient un baccalauréat en sciences politiques de l’Université de Winnipeg, ainsi qu’une maîtrise et un doctorat en pensée sociale et politique de l’Université York. Elle est professeure à l’Université Concordia en communications, éditrice du Canadian Journal of Communication et co-éditrice de wi, un journal des médias mobiles. Spécialiste de l’étude des médias féministes, sa recherche a longtemps porté sur la relation entre l’incarnation, les discours et les expériences de la technologie. Ses travaux actuels sur le sujet se penchent sur la technologie sans fil, les communications mobiles et l’imagerie biomédicale.

Elle est l’une des directrices du laboratoire des médias mobiles situé au département des communications de l’Université Concordia (Montréal) et au département de design de l’Université York (Toronto). Elle détient actuellement, conjointement avec Mme Barbara Crow, une bourse du Conseil de recherches en sciences humaines pour un projet de recherche portant sur les personnes aînées et les cellulaires. Elle collabore avec Mme Diane Gromala de l’Université Simon Fraser à un projet du Réseau de centres d’excellence canadien en médias numériques-GRAND, intitulé « la mobilité et la douleur »; et est membre du groupe de recherche Mediatopia dirigé par Mme Christine Ross de l’Université McGill. Mme Sawchuk est aussi la chercheuse principale de l’équipe travaillant à l’archivage et la numérisation d’un large corpus d’illustrations anatomiques originales, la plupart réalisées par des femmes pour le premier atlas anatomique publié en Amérique du Nord en 1943.

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Kim Sawchuk

Anne-Marie Séguin
Géographie

Institut national de recherche scientifique

Anne-Marie Séguin est responsable de l’équipe de recherche VIES | Vieillissements, exclusions sociales et solidarités. Titulaire d’un doctorat en géographie de l’Université Laval et d’une maîtrise en géographie de l’Université de Montréal, elle est professeure chercheure au Centre Urbanisation Culture et Société de l’Institut national de recherche scientifique (INRS). Ses intérêts de recherche portent entre autres sur la pauvreté et l’exclusion sociale, les aspects socio-territoriaux du vieillissement, les politiques sociales urbaines et l’injustice environnementale.

Mots clé : exclusion sociale, aspects socio-territoriaux du vieillissement, politiques sociales locales, injustice environnementale, qualité des milieux de vie

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Anne-Marie Séguin

Tamara Sussman
Travail social

Université McGill

Chercheure affiliée du CREGÉS et professeure à l’école de travail social de l’Université McGill, Tamara Sussman est titulaire d’un doctorat en Travail Social de l’Université de Toronto et a réalisé des études postdoctorales au Murray Alzheimer and Education Research Program (MAREP) à l’Université de Waterloo. Ses intérêts de recherche sont liés aux politiques, programmes et services qui affectent le bien être des personnes âgées et de leurs familles, particulièrement pour les personnes âgées atteintes de maladies chroniques.

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Tamara Sussman

 

Pierre-Yves Therriault
Ergothérapie

Université du Québec à Trois-Rivières

Pierre-Yves Therriault détient un doctorat en Sciences biomédicales (Psychiatrie) de l’Université de Montréal. Il est ergothérapeute, ergonome certifié et psychodynamicien du travail ainsi que professeur au département d’ergothérapie de l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Ses intérêts de recherche comprennent, entre autres, l’étude du vieillissement au travail, le concept d’environnement capacitant ainsi que la considération des conditions dans lesquelles se réalisent les différentes activités humaines ; la prévention de la santé (mentale et physique) au travail ; la résilience des organisations ; la santé des travailleurs de l’intime et de l’accompagnement-citoyen ainsi que l’évaluation des logiques d’action qui contraignent ou favorisent la mise en place de pratiques cliniques innovatrices en insertion sociale.

Mots clé : gérontologie sociale, vieillissement au travail, accompagnement-citoyen, psychodynamique du travail, ergologie, environnement capacitant, prévention

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Pierre-Yves Therriault

Isabelle Van Pevenage
Sociologie

CAU en gérontologie sociale du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

Chercheure d’établissement au CAU en gérontologie sociale du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal et professeure associée au département de sociologie de l’Université de Montréal, Isabelle Van Pevenage détient un doctorat en sociologie de cette même institution. Elle est également chargée de cours en sociologie du vieillissement et sociologie de la famille. Ses intérêts et perspectives de recherche portent principalement sur les soins palliatifs gérontologiques ainsi que sur les proches-aidants.  Elle questionne, entre autres, l’accès aux soins de fin de vie pour les personnes âgées, l’utilisation de la notion « d’aide » dans les relations filiales et conjugales, le processus d’auto-attribution du statut « d’aidant » et les (re)configurations des réseaux familiaux et des proximités (résidentielles, affectives, relationnelles) autour des personnes âgées.

Mots clé : sociologie, vieillissements, réseaux familiaux, proches aidants, soins palliatifs

 

Contacter Isabelle Van Pevenage

Isabelle Wallach
Sexologie

Université du Québec à Montréal

Isabelle Wallach détient un doctorat en Ethnologie de l’Université Denis Diderot – Paris 7. Après un premier post-doctorat sur les dimensions culturelles de l’usage des médicaments à l’Université du Québec à Montréal (UQAM), elle a réalisé un post-doctorat en gérontologie sociale au CREGÉS. Professeure au département de sexologie de l’UQAM, elle est également chercheure associée à la Chaire de recherche sur l’homophobie, à l’Institut de recherches et d’études féministes et au Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora. Ses recherches portent sur le rapport au corps et l’intimité chez les personnes âgées, le VIH et le vieillissement, les minorités sexuelles âgées, l’évolution de l’identité de genre avec le vieillissement, ainsi que sur la pharmacologisation de la sexualité des aînés.

Mots clé : sexualité et vieillissement, image du corps et vie intime des aînés, genre, diversité sexuelle, VIH et vieillissement

 

Consulter sa page personnelle

Contacter Isabelle Wallach

Laurel Young
Creative Arts Therapies

Université Concordia

 

Accéder à sa page personnelle

Contacter Laurel Young